FALSTAFF de G. Verdi
29/12/2019 Elena

À plus de quatre-vingt ans, Verdi avait juré qu’on ne l’y reprendrait plus, mais il replonge avec gourmandise dans la composition d’un ultime opéra-bouffe à l’esprit des plus juvéniles. Les désopilantes mésaventures du vieux chevalier Sir John Falstaff, érotomane, ventripotent et vantard, désirant séduire deux riches donzelles de Windsor, serviront de canevas à un livret exemplaire, à la fois concis et pétillant d’Arrigo Boito, d’après Shakespeare. Verdi n’avait plus qu’à y greffer une musique à la verve éblouissante, maniant avec naturel aussi bien le chant quasi parlé que les envolées lyriques sur un accompagnement d’orchestre des plus volubiles. Le pathétique de ces dix personnages aux caractères bien trempés y côtoie notre rire libérateur, jusqu’à la magistrale fugue finale (en do majeur !) sur les paroles « tout dans le monde n’est que farce », symbole de ce chef-d’œuvre saisissant de tonicité. Retenons notre souffle, le duo Michael Schønwandt et David Hermann est à l’œuvre, il nous promet de passionnants moments de théâtre musical.

Nouvelle production Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie, Staatstheater Nürnberg.

Direction musicale : Michael Schønwandt Mise en scène : David Hermann

Bruno Taddia : Sir John Falstaff Katherine Broderick : Mrs Alice Ford Kamelia Kader: Mrs Quickly

Tarifs selon catégorie : 111 € – 93 € – 73,50 € (transport compris)